Archives d’Auteur: desmontagnesetdeshommes

De vuelta a Europa

Se acabo el tiempo en Sud America…

Once meses de viaje, el tiempo se fue volando… y fue el mejor año de mi vida!

Encontré lugares increíbles, países maravillosos, montañas muy bonitas y gente « chévere, bakan, chida, copada, bakano » !!

Me encantó descubrir otras culturas, otras comidas, otros idiomas, otras alturas, otras montañas, otras rutas, otras personas y un montón de risas!

Quería dar las gracias a todos los que me ayudaron durante el viaje, tanto los que apoyaron mi proyecto (mi familia, mis amigos o mis « sponsors »), los amigos que vinieron a visitarme a Sudamérica, los amigos que encontré durante el viaje y que compartieron conmigo una charla, una mesa, una casa o los que me siguieron a través de mi blog.

Gracias a todos ustedes, ecuatorianos, peruanos, bolivianos, chilenos, argentinos, brasileños, colombianos y mexicanos (y los gringos!) que encontré en el camino para compartir el tiempo, escalar montañas conmigo, enseñarme cosas y mostrarme la belleza de Sudamérica. Ustedes hicieron que este año fuera increíble e inolvidable.

No es tan fácil dejar todo eso atrás y volver a la vida de Europa, pero estoy más que segura que un día u otro voy a volver allá y nos encontraremos de nuevo!

Mientras eso no ocurre si ustedes vienen por aquí, saben que tienen una casa! No lo olviden!

Sudamérica, me encantas y ya te extraño.

Pour la traduction en français…

Le voyage en Amérique du sud est terminé.

Le temps est passé tellement rapidement…11 mois de voyage et la meilleure année de ma vie!

J’ai rencontré des lieux incroyables, des pays merveilleux, des montagnes magnifiques et des gens « chévere, bakan, chida, copada, bakano » !!

J’ai adoré découvrir d’autres cultures, d’autres nourritures, d’autres langues, d’autres altitudes, d’autres montagnes, d’autres routes, d’autres personnes et beaucoup de bons moments!

Je voudrais remercier tous ceux qui m’ont aidé durant mon voyage, que ce soit ceux qui ont soutenu mon projet (ma famille, mes amis ou mes sponsors), les amis qui sont venus me voir en Amérique du Sud, les amis que j’ai rencontré sur le chemin et qui ont partagé avec moi du temps, une table, une maison ou encore ceux qui m’ont suivie à travers ce blog.

Merci à vous tous, équatoriens, péruviens, boliviens, chiliens, argentins, brésiliens, colombiens et mexicains (et les gringos!) que j’ai rencontré pour avoir partagé avec moi du temps, escaladé des montagnes, m’avoir appris plein de choses et m’avoir montré la beauté d’Amérique du Sud. C’est vous qui avez fait que cette année a été incroyable et inoubliable.

Ce n’est pas évident de laisser tout cela derrière et de retourner à la vie européenne, mais je suis sûre que, un jour ou l’autre, je retournerai en Amérique du Sud et nous nous reverrons!

En attendant, si vous venez par ici, vous savez que vous avez une maison! Ne l’oubliez pas!

Sudamérica, me encantas y ya te extraño.

Siempre a la orden!

Après la région du café et les retrouvailles belgo-franco-mexico-colombienne, j’avais bien envie de me rendre à San Gil, un ville de la région de Bucaramanga où il est possible de faire …. tellement de choses qu’elle mérite à mon sens le nom de paradis des activités sportives.

Comme en plus la région est jolie, mon compagnon de route français a été vite convaincu.

En plus, à San Gil, comme en Colombie en général, les gens sont adorables et partout où on va, ils sont…siempre a la orden!!

Par hasard, nous atterrissons dans un hostal tenu par un suisse, Sylvain et sa femme colombienne, Ximena. Et quel hasard!!

Déjà, on peut planter sa tente dans le jardin, ce qui m’a de suite ravie! En plus, ils sont tellement sympas qu’on a bien vite partagé plein de trucs avec eux. Et les hamacs au fond du jardin ont achevé de convaincre l’amigo frances…

Venus au départ pour quelques jours, on a fini par y passer…quelques semaines. Plusieurs fois, nous avons essayé de partir. Nous sommes même allés jusqu’à faire nos sacs…et sur le pas de la porte, on a fait demi-tour! 😉

Ce sera donc pour moi la toute dernière étape de mon voyage, mais quelle étape!!!

Il y a 3 rios à San Gil…ce qui signifie…Rafting!!!!!!

RAFTING

Autour d’un festin de mangues, je rencontre un groupe de guides qui part faire du rafting 2 jours sur le rio Chicamocha. Que bueno!!

Tous dans le mini-bus! Vamonos!! De una!!

DSCF0761

Le rio Chicamocha se trouve dans le canyon Chicamocha. Et un canyon, c’est forcément beau! 😉

DSCF0778

DSCF0782

DSCF0796

Le bote et le kayak à l’eau. Et c’est là qu’on se rencontre qu’il manque une rame 😉 Falta unoooooooooo 🙂

Bon, ben, de toutes façons, c’est trop tard…. Dale!! Vamos!!

DSCF0802

DSCF0808

DSCF0812

Il y avait vraiment des petits rapides sympas sur cette rivière, relativement…terreuse 🙂

Un petit film pour se rendre un peu mieux compte!

http://www.dailymotion.com/video/x10d9zl_rafting-chicamocha_sport#.UaePYNK-2So

(Je vous accorde que a qualité nesoit pas au top, mais il a le mérite d’exister…et c’est fuerte!!).

Le soir, dodo dans la tente ou dans le bateau dans le mignon village de Jordan.

DSCF0834

Malheureusement, le lendemain au réveil, la rivière avait décidé de devenir énorme et de promener plein de troncs d’arbres, ce qui fait qu’au lieu de faire un 2ème jour de rafting….on a fait un retour en bus 😦

Je crois que les rivières le font exprès par ici, dis donc!! 😉

Pour la compensation, j’ai descendu plusieurs fois le rio Fonce, un rio plus petit qui arrive dans la ville de San Gil, mais qui peut se révéler drôle aussi quand on se retourne… Adieu ma Havaianas!!

TREKKING

Afin de varier les plaisirs, nous sommes partis avec Jonathan pour 2 petits jours de marche dans la région. Cela commence avec un chemin de croix. Je vous épargne les photos des 14 étapes…IMG_3002

C’était beau, il faisait beau, nous étions heureux sur les chemins qui mènent à Barrichara.

IMG_2996

IMG_2999

IMG_3004

IMG_3023

IMG_3035

A Barrichara, nous avons planté la tente…

IMG_3025

Sous les regards ahuris des chiens colombiens…

IMG_3030

PARAPENTE

Une petite séance de parapente?

Aqui no mas!!

IMG_3913 IMG_3916 IMG_3918 IMG_3921 IMG_3926 IMG_3927 IMG_3940 IMG_3941 IMG_3942

Le vent est bon, la vie est belle…

C’est très relaxant le parapente!! 😉

KAYAK

Ce qui est beau à San Gil, c’est qu’en plus de pouvoir faire du rafting, on peut apprendre à faire du kayak!!

Le cours de 3 jours débute par l’apprentissage du roll, cad apprendre à faire360°C sur soi-même en kayak.Demandez à votre ami google si vous voyez pas ce que c’est parce c’est franchement intéressant à voir.

Moi, je vous dis, c’est pas forcément hyper évident, mais c’est drôle quand on sait le faire!

Des heures d’entraînement plus tard, capable de sortir la tête de l’eau, nous voilà partis au rio. On est très petits dans un kayak quand on entre dans un rapide, mais c’est tellement bon!! 😉

Malheureusement je n’ai pas de photos, mais je voulais vous en parler pour vous convaincre d’essayer le kayak de rivière. Me encanta!!

ESCALADA

Il y a près de San Gil un bon site d’escalade qui s’appelle La Mojarra. Une petite troupe se motive et on part tous les 4, le guide de parapente, Sergio, una amiga Marcela, el frances Jonathan y yo pour une petite journée de grimpette.

Ca a donné ça:

IMG_3958

IMG_3959

IMG_3980

IMG_4025

IMG_4035

IMG_4037

IMG_4011

IMG_4039

Les voies étaient chouettes, le guide très sympa et la vue au sommet valait vraiment le coup!!

DESCANSO A PESCADERITO

Après toutes ces émotions ajoutées à un peu de vélo et de canopy, une pause s’impose!

Il ya un lieu fait d’eau, de rochers et de piscines naturelles qui s’appelle Pescaderito. C’est un peu le paradis local de la détente. On a testé pour vous!

IMG_3049

Bon, alors, nous a bien de la chance… camino con lluvia….

IMG_3050

Et la vue sur le chemin

IMG_3051

Ahhhh, on y est!!!

IMG_3066

Et on profite! 😉

IMG_3075

IMG_3077

Parce que c’est beau!!

IMG_3104

Et puis on est restés scotchés devant les fourmis. Ca travaille vraiment beaucoup trop une fourmi! 😉

Quiero volver a San Gil!!!!! Extrano todo eso!!!!

La région caféière colombienne

Je vous annonce de suite que c’est pas vraiment pour le café que je suis allée par là, puisqu’en définitive je n’ai pas eu l’occasion d’en voir beaucoup, mais plutôt pour la beauté de la région et les retrouvailles avec les potes.

MANIZALES

En premier lieu, direction Manizales. L’idée au départ était de faire un trek à Los Nevados, mais cela s’est avéré plus compliqué que prévu (plusieurs jours d’attente, parc à moitié fermé because volcan en activité,…). En définitive, point de trek, mais bien d’autres choses!

Grâce au couchsurfing de nouveau (j’adore le couchsurfing!!), j’ai rencontré un acteur colombien dont la passion est de voyager à moto.

Ensemble, nous avons donc parcouru en moto la région, un peu comme cela….

IMG_3589

IMG_3590

IMG_3591

IMG_3594

IMG_3596

Et comme Alex connaît l’administrateur des bains termaux de Los Nevados (officiellement fermés), nous avons pu nous savonner au souffre et nous baigner dans une eau… divine…dans un cadre…divin. Je vous assure que vous baigner dans une eau à plus de 30°C quand vous arrivez congelés avec la moto, c’est une sorte de bonheur indescriptible!

IMG_3577

Le cadre

IMG_3578

Monsieur le gentil administrateur

IMG_3581

Le souffre, ça pue 😉

IMG_3585Me encanta este piscina! 😉

Au bout d’un moment, il a fallut sortir de la piscine et descendre de la moto pour prendre un autre bus… Merci Alex!!

Direction Medellin!

MEDELLIN

IMG_3597

Je vous présente Medellin

IMG_3602

Et Carlos. Carlos, c’est un pote mexicain rencontré en Bolivie, il y a…. au moins tout cela…et qui vit maintenant en Colombie.

Il m’a donc fait visiter Medellin avant qu’on rejoigne Jonathan (toujours le pote français) et Paola, la novia de Carlos.

IMG_3605

Cette statue montre l’évolution de la région. Je vous laisse regarder, imaginer, ou interroger google  😉

IMG_3608 IMG_3610

Et le cheval pour la soeur!

Après une journée de découverte de Medellin, ses statues, édifices et sa cuisine, on est partis pour le village de Carlos, El Santuario, à une heure de Medellin.

Là-bas, on goûte la spécialité, le bunuelo. Miam miam, ils les font trop bien!!

Histoire de visiter la région, on décide d’aller le lendemain au célèbre village de Guatape, un français, un mexicain et une belge.

GUATAPE

A Guatape, il y a une grande pierre, une sorte de pain de sucre, qui est forcément le meilleur mirador du monde!

IMG_2822

Ca me fait toujours autant rigoler tout ça 😉

Du coup, on a décidé d’aller voir si c’était vrai.

Et on monte…

IMG_3620

IMG_3623

IMG_3626

IMG_2829

IMG_3632

IMG_3634

IMG_3642

Bon, on a pas vraiment eu un temps très dégagé, mais attention, ça reste quand même le meilleur mirador au monde! 😉

Au-dessus de la pierre, il y a un chateau avec des peintures rupestres, principalement de Luis Villegas, le premier escaladeur de la pierre.

IMG_3645

IMG_3648

IMG_3650

IMG_3655

IMG_3662

Il est vraiment plein de qualités ce garçon!

IMG_3668

Et ça, c’est le magico bus que j’adore.

Heureusement, on le prendra plus tard 😉

En attendant, on decsend vers Guatape avec la chiva, la magico moto!

IMG_3680

IMG_3685

Nous, on aime la chiva!!

Et on arrive au village de Guatape, je vous laisse admirer…

IMG_3686

IMG_3688

IMG_3691

IMG_3698

IMG_3699

IMG_3704C’est quoi, ce poisson, tu crois?!

IMG_2873

IMG_3707La vie est douce à Guatape 😉

Bueno, retour à El Santuario, au village de Carlos, en stop avec le prêtre du village! Carrément!!

EL SANTUARIO

Après une soirée passée en famille, il est décidé que nous allons aller passer le week-end chez la tante de Paolo, la novia de Carlos. Le samedi matin, nous nous acheminons donc tous les 4, Carlos, Paola, Jonathan et moi vers la maison de la tante, al campo.

Sur le chemin, spéciale dédicace aux fans de maisons fleuries….

IMG_3709

IMG_3711

On arrive à la maison de la tia Gladys, et c’est …. beau…!!!

IMG_3715

IMG_3721

IMG_3724

Des montagnes, du vert, des arbres…. Elle en a une belle vue de sa maison, Gladys!

Si vous voulez mieux la connaître, cliquez ici!

La vie est un long fleuve tranquille… 7 dias de barco en Amazonas

Le temps passe vite, le Brésil, c’est grand… Il fallait donc commencer à s’activer un peu pour rejoindre la Colombie, pays ultime de mon voyage, et non le moindre!!

J’avais bien envie d’aller en Amazonie et prendre un bateau afin de rejoindre la Colombie par la voie des eaux. Cependant, le voyage depuis Belem paraissait prendre beaucoupppp de tempsssss…. ce qui commence à me manquer.

J’ai donc pris l’option de rejoindre directement Manaus, en plein coeur de l’Amazonie brésilienne. Manaus, c’est vraiment pas très beau, mais je dois dire que j’ai quand même pas mal aimé.

Et puis comme c’est la saison des pluies, j’ai pu profiter de ces grands moments de déluges tropicaux! 😉

En plein coeur de  l’Amazonie, les routes n’existent pas; les routes, ce sont les rivières… Et les bateaux sont plus ou moins rapides…

Pour rejoindre la Colombie, il me fallait aller à Leticia, ville frontière entre le Brésil, le Pérou et la Colombie. Et dans le sens Manaus-Leticia, le voyage dure entre 6 et 8 jours (dans l’autre sens, c’est la moitié du temps).

Ca me semblait un peu long tout ce temps sur le rafiot… Et puis j’avais lu des échos pas très positifs indiquant que c’était carrément ennuyeux et sale et tout. Et puis j’avais pas d’amis gringos pour m’accompagner…

Mais bon, c’était ça ou l’avion… Ah ben non, quand même pas!!!

Me voilà partie avec mon hamac pour mes 7 jours de bateau sur l’Amazone!! Et c’était….. top, génial, super, bueno!!

Tout a commencé par le choix du hamac. Il fallait un grand, solide, pas cher et joli aussi. Ce dernier critère n’intéressait que moi parce que les garçons m’accompagnant dans le choix du hamac n’avaient pas l’air très intéressés par cette question. C’est un tort, c’est important!! Une heure plus tard, j’avais mon hamac 2 personnes sous le bras. Ah oui, j’oubliais, c’est mieux de prendre un grand hamac parce qu’il est vivement conseillé de dormir avec son sac DANS le hamac si on tient à ses affaires…

J’avais bien été coachée par les autres voyageurs sur le fait qu’il fallait bien arriver à l’avance, histoire de se dégoter une bonne place pour son hamac, autre que à côté des toilettes…

Raté… Le taxi pour m’emmener étant arrivé avec 1h30 de retard (le temps, c’est assez relatif parfois ici…), lorsque je suis montée sur le bateau, tout le monde avait déjà pris place et même en portugais, j’ai compris que c’était mort!!

IMG_3431Un peu comme ça quoi…

Après avoir très fort maudit le chauffeur du taxi, on m’a expliqué que quand le bateau partirait (on ne sait pas encore quand, mais il finira par partir), je pourrai mettre mon hamac dans le sens inverse des autres, de sorte que ce serait commode.

Très dubitative au début et regardant les toilettes avec appréhension, je me suis rendue compte que c’était carrément mieux en fait!

IMG_3483

 

 

Et voilà mon beau hamac orange dans sa nouvelle maison! 😉

Et puis finalement, il y avait un autre gringo, compagnon de bateau, de sorte qu’on pouvait au moins communiquer l’un avec l’autre 😉

Très heureuse dans mon hamac avec très belle vue sur le fleuve, j’étais ravie!!

IMG_3482

Depuis mon hamac, vue d’en face

IMG_3481Depuis mon hamac, vue de côté

 

Le bateau, il est un peu comme cela:

IMG_3512

Il a 3 étages, un pour le cargo, un pour les hamacs, douches et refectoire et le pont supérieur avec bar et télé (quand même, c’est le luxe le rafiot!).

IMG_3479Un joli fouilli de hamacs au 1er étage

 

IMG_3476

Le bar au 2eme

IMG_3486

 

Et parfois le soir, il y a séance de coiffure… 😉

Etant donné qu’il s’agit un univers assez réduit, les gens apprennent vite à se connaître. Etant la seule fille étrangère, très vite, certains de mes compagnons se sont donné comme mission de me materner. C’est ainsi que systématiquement venait une petite dame me voir à chaque repas pour m’expliquer que c’était le repas (ce qui était d’ailleurs impossible de louper étant donné le rafut sur le rafiot), me réveiller si je dormais trop au soleil à son goût ou me proposer quelque nourriture que ce soit qu’elle était en train de grignoter. Quasi on est devenues amies.

Et quoi qu’on puisse en croire, la vue sur le fleuve change. On passe d’herbe à petits arbres, à grands arbres, à des maisons, et même des villages parfois!

De l’eau, de l’eau, que d’eau!!

IMG_3439

 

IMG_3442

 

IMG_3445

IMG_3452

IMG_3457

IMG_3475

 

IMG_3474

 

Le temps s’écoule doucement…

IMG_3433

IMG_3435

 

IMG_3484

Les jours s’écoulent lentement sur le fleuve, avec une régularité très précise.

Les horaires des repas sont les suivants:

IMG_3519Comprenez petit déjeuner, déjeuner, dîner. Ouais, je sais, c’est trèèèèèsssss tôt tout cela….

Une sonnerie relativement stridente (surtout à 6h du matin je trouve) annonce le début des repas; moment où tout le monde se rue vers le réfectoire. J’avoue que plus les jours ont passé, moins je me suis précipitée pour manger.

Le petit déjeuner qui se composait les premiers jours de pain et café s’est réduit au bout de 3 jours à crackers salés et café. Le déjeuner et le dîner sont invariables: pates, riz, haricots et poulet. Ouais, c’est pas vraiment pour la nourriture qu’on prend le bateau… Ah si, j’oubliais, 2 fois, nous avons eu des légumes… J’ai failli pleurer d’émotion ;-).

Et puis un jour, tout a changé: le bateau s’est arrêté!! Escale de 5 heures nous permettant de sortir afin de dénicher poisson et fruits! Pour les fruits, c’est encore râté, ils n’ont rien dans le village et ce qu’ils ont se vend à prix d’or! On aura au moins le poisson!

Et un tour du village, ça vaut le coup!

IMG_3489

IMG_3488

IMG_3491

IMG_3487

 

 

 

 

IMG_3494

IMG_3504

Et puis le bateau repart et la vie reprend son cours normal. Avec ses couchers de soleil magnifiques.

IMG_3454

IMG_3455

IMG_3462

IMG_3470

IMG_3548

Le bateau a ensuite commencé à faire des escales plus souvent, permettant aux gens de descendre et monter (tout le monde n’allant pas à Leticia) et permettant de charger et décharger… un tas de trucs! Les escales sont d’une durée très variable. Pour des raisons qui nous ont échappées complètement, il se peut que nous restions bloqués toute une journée dans un bled…

Personne ne semble pressé, et encore moins moi; tout le monde attend donc patiemment que le bateau reparte un jour…

Le bateau se vide jour après jour, les hamacs se décrochent et mes voisins quittent le navire…

Finalement, au bout du 7ème jour, on arrivera à Tabatinga, partie brésilienne de la ville de Leticia. Les gens s’échangent les adresses e mail et se font les adieux. Un petit air de fin de colonies de vacances tout cela…

A mon grand regret, ainsi qu’à celui de mon compagnon gringo, il a fallu quitter le navire. On était bien déçus! Perso, j’y serais bien restée quelques jours en plus…

Le bateau, c’est fini pour cette fois, la Colombie m’attend… En route vers la montagne, mais le bateau amazonien restera une très belle expérience brésilienne!

Chapada Diamentina

Après une bonne cure de plage, il me tardait de revoir un peu de la caillasse et des arbres. Petit passage express à Salvador de Bahia et direction l’intérieur des terres dans la province de Bahia: la région de Chapada Diamentina.

Cette région tire son nom du fait que son sol est plein de…diamants!! Bon, j’en ai pas vu des diamants, mais il y a quand même de jolis cailloux par là-bas.

Arrivée très tôt un matin dans la ville de Lençois, un joli petit bled près de la « montagne ». Là, grâce au couchsurfing, je rencontre Michel (de son vrai nom!!), un français en voyage qui est arrivé au Brésil par la voie maritime. Un peu jalouse quand même je suis…

Nous décidons de concert de faire un petit trekking dans la région, réputée pour être une des plus belles du Brésil. Eh ouais! On est comme ça avec Michel!

Re petit bus jusqu’à un autre bled, afin de rejoindre le bled ultime prénommé Valle do Capao. Sur le trajet, on rencontre des français qui voyagent en bateau, des français qui voyagent pas en bâteau et puis une argentine.

On s’entasse tous ensemble dans ce qui fut un jour une voiture pour aller a Valle do Capao, petit village hippie, départ de notre trek.

On y trouve un joli camping hippie et au moment de planter la tente, je me rends compte que j’ai oublié d’emporter la moitié de la tente…. Eh oui, je fais pas les choses à moitié…enfin, un peu quand même, si! 😦 Mais comme les gens du camping hippie du bled hippie sont très très sympas, ils nous pretent une tente gratuitement!!

Avec Michel, Seb et Sofia, on commence l’exploration de la région et ses nombreuses chutes d’eau. Pendant 2 jours, on marche au soleil, on mange bio (parce qu’on mange vraiment de la bonne nourriture a Valle do Capao) et on se baigne dans les ruisseaux.

IMG_3144

IMG_3151

Des piscines naturelles

3598_10200572755417223_1434561972_n

483842_10200572739616828_1415096702_n

528242_10200572736136741_377831995_n

On aime bien jouer avec l’eau 😉

IMG_3160

Gossip girls 😉

IMG_3165

Un tas de lézards

IMG_3228

Et une nuit de loup-garous!!

Michel a tellement aimé cet endroit qu’il a décidé d’y laisser une Havaianas en souvenir… J’imagine que c’est le genre de chose qu’un français pense qu’il faut offrir à mère nature au Brésil… J’ai toujours pas bien compris, mais en tous cas, il avait l’air de bien aimer les 6 km de retour à cloche-pied…. 😉

En marge de cette activité accaparante, on essaye quand même un peu d’organiser notre trek dans la Valle do Pati. Tout le monde une fois de plus nous dit qu’il est absolument obligatoirement indispensable d’aller avec un guide sous peine de nous perdre dans la montagne et de ne plus jamais retrouver le chemin du bled hippie.

Au début, on le croit. On cherche un guide. On voit les prix. On regarde le fond de nos poches. On se concerte. On ne prend pas de guide. On achète une carte. Et on part.

Vamos a la Valle do Pati!! AQUIIIII!!! ICIIIIII!!!! HERE!!! (Click! click! click)

De Sao Paolo a Rio de Janeiro

SAO PAOLO

Arrivée à Sao Paolo…

IMG_0871

8 mois de voyage plus tard…et toujours la même! 😉

IMG_0875

Retrouvailles avec Marine ou une partie de la Neco team au Brésil!

Un jour d’anniversaire pas comme les autres, au Brésil:

DSC00786

Dégustation de pastel au marché et des fleurs en cadeau !!!

DSC00788

Du champ!! J’y croyais pas, j’avais oublié ce que c’était!! 😉

DSC00792

Même des gâteaux et des bougies. J’en avais la larme à l’oeil!

Merci à Marine et Arthur pour cet anniversaire brésilien!! Obrigada!!!

Sinon, Sao Paolo en 3 photos ce serait aussi:

IMG_0893

La feijoada, le plat typique brésilien

IMG_0898

Des montagnes de Havaianas

IMG_0900

Et des tas de caipirinhas !! 😉

PARAIBUNA

Ayant quelques jours à attendre à Sao Paolo, avant l’arrivée de Fred, compatriote belge, nous avons décidé avec Marine d’aller faire une petite excursion de 2 jours. Ne sachant pas où aller, nous avons consulté un guide de voyage…. Quelle grande idée!

Ce guide de voyage français pour routard pour ne pas le nommer consacrait quand même plus d’une page sur la ville de Paraibuna. Nous nous sommes dit qu’à l’échelle du Brésil, une page ça devait signifier beaucoup!

3 heures de bus plus tard, nous voilà arrivées à Paraibuna…. Une heure de recherche plus tard dans cette mini-ville, nous avons trouvé ce qui ressemblait le plus à l’office du tourisme. Mais lorsque la responsable de l’office du tourisme nous a regardées héberluée et nous a demandé pourquoi on était  là et si on était sures de vouloir rester, on s’est dit que peut-être, c’était pas le top de la destination touristique….

A notre demande, un gentil monsieur nous a ammené une carte de la ville « qu’il venait d’imprimer depuis google mais qui franchement n’est vraiment pas terrible, enfin très mauvaise même » (dixit le gentil monsieur).

 » – Ah, bon, ben on fera avec…

– Et sinon, on voit qu’on peut faire du vélo, et puis que vous en faites aussi. Il y aura pas moyen de louer 2 vélos?

– Ah ben, ça, c’est un peu compliqué, mais bon, je peux demander à mon voisin et le cousin du voisin et peut-être, je peux vous en trouver 2 pour demain.

– Ah ben merci, à demain alors. »

On se donne RDV pour le lendemain matin et on part visiter la ville.

DSC00802

La célèbre Bica d’agua. Ca valait bien une photo…

DSC00806

La très belle église

DSC00808

Le cimetierre qui indique à l’entrée « Nous qui sommes ici vous attendons ».

Bon, ben, attendez encore un peu s’il vous plaît…

DSC00804

Une heure plus tard, on avait visité tous les coins et recoins de Paraibuna.

Et maintenant, on fait quoi???

Le lendemain, après une soirée bien rigolote et l’arrivée de Jonathan, nous attendons comme convenu notre nouvel ami avec ses vélos… De vélos, nous ne verrons jamais la couleur (sans grande surprise, il faut avouer…). Nous décidons donc de nous diriger vers le lac artificiel qui se trouve tout à côté de la ville.

Et c’était carrément mignon!!

IMG_2980 IMG_2993 IMG_3004

IMG_3006

Voilà, maintenant, on pourra dire: « Paraibuna, j’y étais…et j’ai bien rigolé! ». 😉

ILHA BELA

Avec l’arrivée de Fred, nous commençons le tour des îles paradisiaques et des plages de rêve brésilienne. A Ilha Bela, nous retrouvons de nouveau Jonathan et c’est parti pour 3 jours de cela:

IMG_3009 IMG_3010 IMG_3018 IMG_3025 IMG_3028

Beau temps, belle mer….

Et des couchers de soleil…

IMG_3039

IMG_3035
IMG_3043

IMG_3046

IMG_3044
Petite excursion sur la plage de Bonete

9653_10151407419779542_743095741_n 58939_10151407403149542_423656103_n (1)

155920_10151366716264542_912523284_n

67231_10151407424804542_1120367301_n

Y a de la vague à Bonete! Amis, surfeurs, à bon entendeur!

IMG_3049

A Bonete, on se nourrit de maracuja et d’eau fraîche!

481658_10151366719694542_1192336198_n

Nous, on aime bien Bonete!

Petite excursion à vélo avant de changer de crèmerie! C’était beau ilha Bela!

IMG_3057

TRINDADE

Autre plage, autres histoires…de copines et de crabe 😉


IMG_3078

IMG_3082

IMG_3086

ILHA GRANDE

Un peu de bus et un peu de bâteau et nous voilà arrivées à Ilha Grande, une île… plutôt grande, pas mal touristique, mais tout de même belha.

Avec notre nouvel ami argentin (y a des argentins partout ici, quelle chance pour la communication!), nous partons faire la ballade pour aller à l’une des plus belles plages du monde (eh oui, carrément!); Lopez Mendez!

Sur le chemin….

IMG_3092

Des vues pas moches

IMG_3098

Des copines qui ont une classe d’enfer ….

IMG_3109

Des pontons qui invitent au voyage

IMG_3117

Des singes poilus des oreilles

Et au soir, une plage, comme cela:

IMG_3119

IMG_3125

RIO DE JANEIRO

Quelques photos de Rio, ses musiciens, ses plages, ses 2 frères et son pain de sucre…

photo (1)

photo (2)

photo (9)

photo (10)

Merci Fred, Marine, Jonathan d’avoir partagé avec moi ces moments difficiles de plage et de soleil!! 😉 C’est beau la costa verde, et encore plus avec vous! 😉

Pour découvrir le Brésil avec Unmonde : http://www.unmondebresil.com/

Las cataratas de Iguacu

En portugais, prononcez « Iguacuuuuuuu »; on traîne bien sur le « ou » ;-).

Après l’arrivée des 3 copines françaises, Claire, Marie et Mélanie, nous formons donc avec un Louise un beau groupe de 5 gringas prêtes à aller voir les merveilleuses chutes de Iguacu.

IMG_7755

Les chutes de Iguacu se trouvent à la frontière de 3 pays, le Brésil, l’Argentine et le Paraguay. Elles se visitent depuis les 2 premiers pays.

Nous avions prévu un jour du côté argentin et un jour du côté brésilien.

Je n’ai pas beaucoup de commentaires à faire si ce n’est que c’est beau, c’est très beau.

Je vous laisse admirer et vous mets quelques photos afin que profitiez aussi des chutes de Iguacuuuuuuu.

IMG_2834 IMG_2836 IMG_2842

Sur le chemin…

IMG_2844

Et on rencontre aussi des coetis. Le premier, on le trouve mignon… Jusqu’à ce qu’on se rende compte qu’il y en a plein, et qu’ils sont très très envahissants 😉

IMG_2863

IMG_2857

Et des oiseaux plus ou moins sympathiques 😉


IMG_2845IMG_2847

On approche….

IMG_2854

IMG_2848

Ca y est, on est dedans!!

IMG_7764

Et ça mouille bien, l’eau!

IMG_2866 IMG_2867 IMG_2876 IMG_2882 IMG_2887 IMG_2897 IMG_2898 IMG_2899

Avec un arc-en-ciel, c’est plus mignon!

IMG_2908

IMG_2913

IMG_2921

IMG_2935 IMG_2939 IMG_2953 IMG_2955

Alors, joli ou bien? 😉

Et puis, à côté du parc des chutes, il y a un parc d’oiseaux qui s’occupe de soigner les oiseaux malades. Et il y a des oiseaux beaux comme cela:

IMG_2968

IMG_2969

IMG_2974

Et un petit toucan pour terminer la visite, si c’est pas mignon!! 😉

Pour séjourner au Brésil avec Promovacances : http://www.promovacances.com/vacances-sejour-hotel/voyage-bresil/

Bientôt…Pronto…Soon…

Oui, oui, je vais bientôt mettre un nouvel article sur le blog.

Non, je ne suis pas perdue et non, je n’ai pas abandonné le blog…

Juste quelques semaines de voyage en compagnie belge ou française, de sorte que le blog a un peu été mis en attente…

Merci beaucoup à tous les visiteurs en tous cas, c’était très chouette!

Je continue maintenant le voyage solitaire, toujours un peu plus au nord.

Et pour savoir où je suis, au moins cette page ICI est à jour!

A bientôt!!

 

Mendoza la hermosa

Petit adieu aux pinguoins, petit passage dans le village de Luis Beltran, que me encanto (rio, asado, muy buena gente y muy buena onda! Graciassss Juan Pablo!!!), et me voilà arrivée à Mendoza et de retour à la montagne!!!

Yeah, ça fait du bien!

Mendoza, c’est la ville la plus proche de l’Aconcagua, le plus haut sommet d’Amérique. Bien sûr, ça me faisait un peu rêver mais grimper ce 7000 m demande à part une condition physique énorme, une acclimation que je n’avais plus, beaucoup de temps (au moins 20 jours) et beaucoup d’argent (1000 dollars américains rien que le permis d’entrée). Bref, l’Aconcagua, c’était pas pour moi.

Mais c’était quand même dommage d’être si près de la montagne et de ne pas pouvoir y aller faire un tour. J’ai donc cherché des infos pour aller ballader dans la montagne en dehors de l’Aconcagua, mais ça n’a pas été simple…. On a fini par me dire que Vallecitos était une option, mais le niveau d’infos s’arrêtait là…

VALLECITOS

Je me suis dit que le meilleur moyen d’avoir des infos, c’était quand même d’y aller. Ma tente sur le dos, je me suis donc rendue à Vallecitos, au dernier refuge d’altitude afin de discuter avec le gardien du refuge. Ce dernier m’a indiqué un endroit sympa un peu plus haut pour poser ma tente; ce que j’ai fait.

Mon idée était d’aller ballader le lendemain et surlendemain et de rentrer le surlendemain à Mendoza.

La météo en a décidé autrement. Quand je me suis réveillée le lendemain matin: nuages, nuages et pluieeeee!!! J’ai donc du passer pas mal de temps dans ma tente ce jour-là, dans l’espoir que cela se dégagerait, ce qui n’est pas arrivé :-(.

IMG_2812

Bof bof la visibilité….

Heureusement, le jour suivant au réveil, c’était plus cela:

IMG_2815

Ah, mais c’est beaucoup mieux!!

IMG_2819

IMG_2825

IMG_2830

IMG_2827

Et tant mieux parce que c’est joli!!

De retour à Mendoza pour accueillir Louise qui vient de UK et entamer de nouvelles aventures..aquatiques.

RAFTING

Vous l’aurez compris maintenant, le rafting, j’aime bien cela. Et comme Louise aussi, on s’est inscrites pour une petite matinée de rafting qui s’est convertie en une journée entière de rafting, asado et plus encore!

Le matin, nous avons fait une petite session rafting, en mode très tranquille le rafting. Bon, on était un peu déçues que ce soit si tranquille…

img_3543

img_3675

Du coup, quand les guides de rafting nous ont proposé de refaire une session rafting l’après-midi, suivie d’un asado, on s’est dit, pourquoi pas…

img_3938Et on recommence! 😉

Bien qu’au début on avait un peu l’impression de jouer dans le jour de la marmotte avec Bill Muray, on s’est vite rendues compte que c’était un peu plus sportif…

Et qu’on était un peu plus mouillées….surtout moi d’ailleurs 😉

(position: milieu gauche du bateau)

img_4030

img_4031

img_4032

img_4033

img_4034

img_4035

img_4036

C’est encore mieux qu’un film… Même si ce n’était pas vraiment fait exprès de chuter devant la caméra ;-).

Et le soir, pour se remettre de toutes ces émotions, un petit asado avec les employés de « Argentina Rafting ».

IMG_7118

IMG_7116

Le clan des carnivores de l’asado! 😉

IMG_7119

Alors ça, c’est le Fernet, un alcool très très très apprécié des argentins! Et surtout des argentins… 😉

Et en plus de manger un très bon asado (Merci « Argentina Rafting »!), nous avons aussi fait la connaissance de Renaud, un de mes compatriotes! Renaud a eu la très bonne idée il y a 20 ans de faire un tour de l’Amérique du Sud en moto. Il s’est arrêté à Mendoza et n’en est jamais vraiment parti. Depuis, il vit entre Belgique et Argentine et a créé une association qui aide les paysans à lutter pour la conservation de leurs droits à la terre, l’eau et l’éducation.

Et pour qu’on comprenne mieux, Renaud nous a emmenées à JOCOLI, voir exactement de quoi il s’agit. Comme c’était super intéressant, je vous dis « Vamos a Jocoli!! ».

Un monton de pinguinos!

Ushuaia derrière moi et 32 heures de bus plus tard, j’arrive à Puerto Madryn, célèbre plage argentine, d’autant plus connue qu’elle est proche de la péninsule de Valdez, haut lieu de l’observation des animaux marins.

Et ça fait quand même des semaines que je rêve de voir ne fut-ce que la patita d’un pinguoin!! Du coup, c’est un peu l’occasion qui fait le larron!

Après quelques péripéties, doutes et attentes, je rencontre Antoine, un jeune français en voyage, qui lui-même a rencontré un danois en vacances et une argentine (en Argentine) et qui ont loué une voiture pour aller le lendemain voir les petits pinguoins. Ils acceptent de m’embarquer dans leur voiture, dont, au passage, les portes ne s’ouvraient pas de l’extérieur, obligeant l’un d’entre nous à passer systématiquement par le coffre. « Rent a car » en Argentine, c’est pas le Pérou! 😉

Petite journée dans la péninsule pour voir les animaux, dont je vous montre ci-dessous quelques photos… Si vous aimez les animaux marins, cet article est pour vous!!

On a juste loupé les balleines, qu’on peut voir toute l’année sauf janvier/février…. Pas de bol!

Déjà, sur le chemin, on a été accueillis par les autruches!! Ce n’est pas la première fois que j’en voyais, mais ça me plaît toujours autant 😉

DSC_5043

DSC_5049

 

Ensuite, direction les loups de mer….lobo marino.

Bon, ben les lobos marinos, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ont pas l’air d’avoir une vie très active. Ils restent couchés toute la journée au soleil à faire… rien!!! De temps en temps, ils poussent des cris étranges et sinon, ils dorment et dorment….

DSC_5052

 

IMG_2732

Bon, ça va, ils ont un cadre de vie pas trop moche…

 

IMG_2714 IMG_2715 IMG_2720

Ils se regroupent en tas comme cela, pour dormir et dormir et dormir….

IMG_2731

 

En modèle enfant, c’est un peu plus mignon quand même!

IMG_2730

J’exagère, de temps en temps, il y en a un qui se risque aller se baigner… Et c’est quand même un peu plus gracieux dans l’eau que sur terre, les lobos marinos!

On n’a pas voulu déranger plus longtemps ces animaux en plein travail et on s’est dirigés vers……les PINGUOINS!!!!! J’adore les pinguoins!!!

Et j’adore tellement plein les pinguoins que je vous en offre plein!

IMG_2741

Ne sois pas triste, petit pinguoin, on arrive!!

IMG_2753 IMG_2755 IMG_2760 IMG_2773

DSC_5076 DSC_5077

Un déplacement massif de pinguoins

DSC_5075

« Pleure pas, je vais m’manger de la crevette, j’reviens! » (Ca mange de la crevette, les pinguoins? Bah, si c’est pas le cas, devraient s’y mettre!)

IMG_7318

Un câlin de pinguoin

IMG_7337

Pinguoin qui bronze

DSC_5081Je vous ai dit que j’adorais les pinguoins? ;-). Bon, finalement, les autres n’ont pas voulu qu’on s’installe avec les pinguoins, ni qu’on en ramène avec nous…. Nous ont donc dû quitter les pinguinos, main dans les poches, sans même un bébé pinguoin pour nous tenir compagnie 😦

Retour à la maison à la fin de journée, pensant avoir vu l’entièreté des animaux de l’île….Ou pas… Sur le chemin du retour, plus d’autruches, mais des lièvres gigantesques. J’avoue que je ne sais pas ce que c’est que cet animal, mi-lièvre, mi-chien, mais si l’un de vous a la réponse, faites-moi signe!!

DSC_5147 DSC_5152 IMG_2793

Etrange, non?!

Et puis en dehors de tous ces animaux, Puerto Madryn c’était aussi très drôle pour moi. En effet, par l’intermédiaire d’un pote d’une pote, j’ai rencontré un argentin, Juan Pablo, qui vit à Puerto Madryn, et qui, à ses heures libres, fait de la radio sur la plage (Namunkura radio, 88.9 mhz).

Comme les argentins ne faillissent pas à leur réputation de sympathie, Juan Pablo m’a proposé une interview à la radio. Pas très motivée par l’idée au départ, j’ai fini par accepter et c’est ainsi que j’ai parlé de mon voyage à la radio argentine. Déjà, c’était pas commun comme expérience, mais le meilleur moment a quand même été quand le vendeur de la boutique d’artisanat où j’ai acheté une bague m’a dit:

« – Eh, tu hablaste a la radio ayer, verdad?

– Euh si

– Lo sabia, tu eres la chica de la radio, te escuche! »

( -Tu as parlé à la radio hier non?

– Euh oui

– Je le savais, tu es la fille de la radion je t’ai écouté hier »).

Voilà, j’ai bien ri en tous cas et maintenant quand je pense à Puerto Madryn, il y a les pinguoins, mais il y a aussi les potes des potes des potes qui vous font parler à la radio et les vendeurs de bagues qui vous écoutent…

Todo posible en sud america, c’est moi qui vous le dis!! 😉