Cotopaxi: 0 – Cath: 1

C’est avec un peu de retard que je peux enfin poster cet article…. Désolée…

Le Cotopaxi, c’est cela:

C’est le plus haut volcan en activité au monde.

Beaucoup d’agences proposent l’ascension, puisque cela n’est pas technique.

Dans la suite logique de l’ascension du Rucu Pinchicha et de l‘Iliniza Norte, nous nous sommes dit avec Marion et Xavier que nous avions l’acclimation nécessaire et que nous étions donc fin prêts à escalader ce joli volcan!

C’est donc plein d’espoirs et de motivations que nous avons retrouvé notre guide mardi dernier (le 17) à Machachi afin de partir vers le Cotopaxi.

Arrivés au parking, nous nous sommes donc chargés de tout le matériel nécessaire, afin de monter au refuge.

Montée pas très longue, mais lente et pénible jusqu’au refuge que voilà:

 4810m!!

Et puis comme Marion et moi étions novices en matière de crampons, nous sommes allés faire quelques exercices sur le glacier, vêtues du plus bel équipement:

La classe, quoi!!

Bon, au début, je me demandais bien comment marcher avec ces trucs aux pieds sans tomber… En fait, quand le moment fut venu, j’ai vite compris… J’ai pas trop eu le choix pour tout dire…. 😉

Là, comme vous le voyez, il fait assez beau, tout va bien et nous nous couchons donc à 18h confiants et frais comme de petits gardons….

A 23h30, lorsque notre guide nous tire du lit…. il y a un bon vent de 5 beauforts établis et de la neige!!!! Eh oui, pas de bol!!

On part donc à minuit et demi, dans le noir, dans le vent et la neige et là, perso, je me dis que je vais jamais arriver au sommet dans ces conditions!

Nous étions 2 cordées (Xavier et le guide Georges; et Marion, le guide Diego et moi). C’est à ce moment que notre guide Diego a eu une merveilleuse phrase en disant que Xavier arriverait certainement au sommet, mais pas Marion et moi, vu les conditions. Il ne savait pas ce qu’il disait, l’ami!! Furieuses, Marion et moi nous sommes motivées mutuellement afin de lui montrer qu’on pouvait le faire!

C’était très joli, ce volcan…. c’était extrêmement dur également! Que ceux qui ont déjà fait le Cotopaxi cessent de rigoler (si, si je vous vois d’ici vous les montagnards…), mais perso, jusqu’ici, c’est l’épreuve physique de ma longue de vie de Catherine. 1100m de dénivelé en 6h30 de montée crampons aux pieds, neige et vent, à certains moments sur des pentes à 45°…

J’ai eu envie de pleurer en atteignnant le sommet! 😉

Grâce à Xavier, je peux poster un petit montage de notre ascension (Merci Xavier et déso, Ludo, malgré les heures que tu as passées, je ne sais plus trop comment on fait pour monter les films 😦 ). C’est ICI.

 

Publicités
  1. Bonjour,
    Premièrement, je tiens à vous féliciter pour ce superbe blog, et tout particulièrement la partie sur l’Equateur.
    Et bravo également pour l’ascension du Cotopaxi, qui en a arrêté plus d’un que je connais.
    Je n’ai pas encore eu personnellement la chance de faire son ascension. J’ai juste fait pour l’instant le Guagua Pichincha et le Rumiñahui central.
    J’espère en avoir l’opportunité bientôt !

    Suerte!

    Sébastien

  2. 1100 m en 06H30 OUAH :!!!! là chapeau !
    merci pour ces merveilleuses photos !

  3. Elles sont énormes ces photos, quelle aventurière… i’m so impressed!!! Theresa es la mejor de los gringos 😉

  4. Mazel! Mazel!

  1. Pingback: El Cotopaxi « Des montagnes et des Hommes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :